mercredi 10 décembre 2014

Vide

Auteur : Mitch
Genre : Poésie
Nombre de pages : 68
______

Lu en : Décembre 2014

" « Vide» Est un recueil en forme de cri d’une génération désabusée.
Les textes sont tour à tour graves, lourds de sens, ou même plus en finesse. On prend les phrases comme des coups de poing, Puis l’on sourit en se disant que nous aussi, on a une personne comme cela autour de nous. Les textes s’enchaînent avec fluidité et les illustrations à l’encre de chine faites par Mitch lui même donne de l’espace au lecteur pour mieux respirer entre chaque passage. La lecture de cette oeuvre est comme un marathon. On ne peut s’empêcher de lire celui ci jusqu’au bout. C’est court, c’est intense, on passe des moments de pause, au sprint intense dans la lecture, et on finit forcement essoufflé, mais content. C’est un rendez vous galant avec l’âme humaine et on n'en ressort jamais comme l’on y est entré. Un ouvrage à dévorer et à conseiller. "



Mon avis


__Tout d'abord, un grand merci à  Marc-Auréle l'attaché de presse des éditions Hugues Facora pour m'avoir très gentiment envoyé ce livre. La poésie, ce n'est pas trop mon truc d'habitude, donc sans lui je serai passé à côté de ce petit bijou !
__Ce recueil contient plusieurs poèmes, tous centré sur le quotidien. Tous nous parle ou nous touche. En plus, ceux-ci sont illustrés par des dessins faits à l'encre de chine, par l'auteur lui-même.
 __Vous l'aurez compris, j'ai adoré ! Ça change de ce que je lis en général. Même si vous n'êtes pas fan de poèmes, comme c'est mon cas, je vous conseil malgré tout ce recueil. Il m'a réconcilié avec le genre ! Et puis, c'est différent des poèmes que l'on a l'habitude de lire. Ici ce sont comme des petites histoires. Des poèmes aux thèmes variés, sur des choses du quotidien. C'est très plaisant et très facile à lire. Je l'ai lu d'une traite tant j'ai apprécié.
 __L'auteur a su me touché et m'a fait passer un excellent moment ! Je recommande !

______


 " Je suis tombé amoureux comme d’autres tombent de vélo " 
Amour

Aucun commentaire:

Publier un commentaire